Association pour le souvenir de la Grande Guerre 14-18

"Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l'oubli."
Henri AUCLAIR

AVERTISSEMENT A NOS AMIS VENANT SUR NOTRE BLOG POUR LA PREMIERE FOIS : En recherchant notre blog, vous avez peut-être "cliqué" sur un forum portant notre nom. Nous tenons à vous informer que notre association n'est plus concernée. Ce forum a été mis en place par des personnes qui ont essayé, dans le courant de l'année 2008, de nuire à notre association. N'étant pas les créateurs de ce site, il nous a donc été impossible de le faire disparaître d'Internet. Ces personnes n'ont pas eu la décence de retirer ce forum, malgré notre demande officialisée en juillet 2008. Ce forum est donc considéré comme "mort" par notre association. Lorsque l'on travaille à la recherche de la vérité historique, lorsque l'on essaie de maintenir la mémoire d'une génération sacrifiée, on ne peut évidemment plaire à tout le monde. Merci de votre compréhension, et nous vous souhaitons une bonne lecture.
Le bureau de L'Encrier du Poilu.

jeudi 31 décembre 2009

Bienvenue

Nous souhaitons la bienvenue à Gérard HEILIGENSTEIN qui vient de rejoindre notre groupe.
Il est l'auteur du livre "Mémoires d'un Observateur-Pilote - Auguste HEILIGENSTEIN - 1912-1919".
La couverture de ce livre apparaît dans notre rubrique "Bibliographie".

mercredi 30 décembre 2009

samedi 26 décembre 2009

Noël, Noël, Noël !!


Meilleurs vœux à tous... que nos projets se réalisent avec une excellente santé, sans oublier le souvenir de nos chers ANCIENS.
Puisque nous sommes en hiver cette réclame rappelle que nos soldats avaient bien froid au front... mais aussi rendre hommage à ces " petites mains" qui ont réconforté leur mari, leur père, leur frère ou leur ami... sans oublier les marraines de guerre.
Véritable institution de la Grande Guerre, le marrainat fut une des sources de joie pour les Poilus, même si dans certaines circonstances il fut dévoyé... mais la chair est faible et puis cela permettait aux permissionnaires d'oublier la dureté des combats, et la peur de "sécher dans les fils de fer barbelés".

Bonnes fêtes à tous.

vendredi 25 décembre 2009

Souhaits



Je vous souhaite un Joyeux Noël.
Que cette fête vous permette de retrouver vos proches.
Oublions durant quelques heures ce monde qui ne tourne pas très rond.
Et n'oublions pas les Poilus qui n'ont pas eu la chance de connaître une vie qui peut sembler, parfois, banale à certains, mais qui est merveilleuse quand on sait rester attentif à tout.
Le président
Alain Pereur


mercredi 23 décembre 2009

Un nouveau livre





Par poste 28 € franco à :
Gérard HEILIGENSTEIN
12 villa Poirier 75015 Paris


lundi 21 décembre 2009

Aide à un ami

Il s'agit des Editions ANOVI que beaucoup d'entre vous connaissent.
Eric Labayle connaît actuellement les problèmes "des PME dans la crise". Nous tenons à le soutenir et vous le pouvez, matériellement, en lui commandant des ouvrages. Il vous suffit de consulter son site : http://www.anovi.fr/
Eric mérite que l'ensemble des passionnés de la Première Guerre mondiale lui vienne en aide.

Le président
Alain Pereur

Editions ANOVI
Le Chaufour
37220 Parçay-sur-Vienne
France
Téléphone : +33 (0)2.47.97.02.51
Télécopie : +33 (0)2.47.97.02.52
Site : http://www.anovi.fr/

dimanche 20 décembre 2009

Patrimoine Dunkerquois

Article paru dans la revue "Dunkerque Magazine" n° 201 de novembre 2009 :






































Envoi de Eliane et Michel DHENNIN






mardi 15 décembre 2009

A lire

Louis-Ferdinand Céline
DEVENIR CÉLINE. Lettres inédites de Louis Destouches et de quelques autres (1912-1919)
Édition et postface de Véronique Robert-Chovin
Paris: Gallimard, 2009, 216 p.
ISBN: 9782070126651
16,50 €

Présentation de l'éditeur :
En 1912, Louis Destouches, dix-huit ans, s'engage dans la cavalerie. En 1919, il s'apprête à commencer sa médecine. Entre ces deux dates, les cuirassiers, la guerre, une blessure, des hôpitaux, Londres, des femmes, l'Afrique, la découverte d'une double vocation littéraire et médicale, le retour en France et une tournée de propagande contre la tuberculose. Les lettres ici réunies retracent cette sinueuse trajectoire. Conservées par sa mère puis par son oncle, elles furent remises à Céline à son retour d'exil, en 1951, et restèrent inédites. Beaucoup sont de lui. D'autres lui sont adressées. D'autres encore sont écrites à son sujet. Celles qu'il envoya d'Afrique complètent notre information sur son séjour au Cameroun. Celles qui évoquent l'engagé au 12e cuirassiers ou le soldat au combat comblent de véritables lacunes. Elles réservent en particulier des surprises aux lecteurs de Casse-pipe et de Voyage au bout de la nuit. Au-delà de la multiplicité des auteurs, des formes et des intentions, ces lettres constituent donc d'irremplaçables documents : elles nous aident à comprendre comment Louis Destouches put devenir Céline.

lundi 14 décembre 2009

La Carrière Wellington à Arras (Pas de Calais)










Envoi de Eliane et Michel DHENNIN




vendredi 27 novembre 2009

J'y serai...

Tous ceux qui me connaissent ne seront pas étonnés de me trouver à ce salon du livre . Le thème de la censure sera développé par de nombreux intervenants: journalistes, dessinateurs de presse, Claude Sérillon et moi même sur la censure durant la grande guerre.
Sujet passionnant qui est illustré par la fameuse expression: "On ne nous dit pas tout!!!"

Exposition Béatrice TURQUAND D'AUZAY






Envoi de Eliane et Michel DHENNIN

Une deuxième critique

"Quand on utilise l'histoire à des fins politiques."

L'histoire Bling-Bling, un livre écrit par un spécialiste du Moyen Age devenu, sur le tard, un adepte de la Première Guerre mondiale et qui semble confondre histoire et politique.

Je n'ai pas eu à me fatiguer... pour la critique, je me suis permis de reprendre la phrase d'un membre d'un forum bien connu : "Je n'achèterai pas ce livre, je préfère "Gala" où il y a des photos en couleurs de la présidente et pas de M. Offenstadt."

jeudi 26 novembre 2009

Une première critique

Il a encore sévi...
Ce tout jeune docteur en histoire avait déjà publié, avec l'un de ses maîtres, des écrits sur la vie des Poilus dans les tranchées...

Il est vrai que André DUCASSE, Jacques MEYER, Gabriel PERREUX et bien d'autres, n'avaient peut-être pas su nous faire comprendre la souffrance de ces hommes abandonnés de tout.

Il vient de "retrouver les mutins de 17". Le travail réalisé par Guy PEDRONCINI ou John WILLIAMS ne lui convenait pas, il lui fallait reconsidérer ce thème sans apporter de nouveaux témoignages, mais en le présentant à la sauce "Collectif des Récupérateurs d'Idées et de Démagogie".

Un autre membre de ce groupe avait également "reconsidéré" le "Témoin" de NORTON-CRU.

A quand une nouvelle version de "Ceux de 14" de Maurice GENEVOIX ?

mercredi 25 novembre 2009

Introduction

Cette rubrique a été créée afin de faire la promotion des "bons ouvrages traitant de la Première Guerre mondiale".



Elle désire également défendre les livres dits "régionaux".



Elle combat enfin tous les livres écrits par des personnes qui n'ont fait qu'adapter au goût de jour des écrits depuis longtemps incontournables, ou qui ont tendance à essayer de détruire le travail de témoins eux-mêmes incontournables.

mardi 24 novembre 2009

La mémoire

Article paru dans le journal L'Union du 12 novembre 2009 :












Envoi de Marcel WESTEEL





dimanche 22 novembre 2009

Poilus de Penhars (Finistère)

Article paru dans la revue "Le Mag" de Quimper Communauté de novembre 2009 :











Envoi de Eliane et Michel DHENNIN



vendredi 20 novembre 2009

Le Sud-Ouest en guerre

Article paru dans "Le Journal de Béziers" n° 203 de novembre 2009 :



Envoi de Eliane et Michel DHENNIN

mercredi 18 novembre 2009

Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget (93)

Exposition "permanente", entrée gratuite.









Envoyé par Eliane et Michel DHENNIN

L'homme qui aimait les Poilus

Article paru dans la presse marnaise :








Envoi de Marcel WESTEEL

dimanche 15 novembre 2009

Vivre en Somme

Revue "Vivre en Somme" de novembre 2009 :


Envoi de Eliane et Michel DHENNIN

A méditer...

Un groupe d'historiens, ou prétendus historiens, a créé le C.V.F.U.P.H., je traduis : le Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire... toute une histoire.
Ce Comité est constitué de membres issus de la même corporation bien évidemment...
Lorsque nous lisons leur prose, nous saisissons immédiatement le but et les orientations de ce Comité.
Ah ! Politique quand tu nous tiens...

Un historien digne de ce nom devrait être neutre politiquement et religieusement... mais là je crois que je rêve...
Je rappelle que notre association se veut comme telle et c'est d'ailleurs ce qui fait sa force.

A cet égard, il serait peut-être souhaitable que d'autres créent également un comité similaire, car ces gens n'ont pas le monopole de la vérité historique.

A méditer...

samedi 14 novembre 2009

En Vendée




Envoi de Eliane et Michel DHENNIN

vendredi 13 novembre 2009

Une petite équipe courageuse

Article paru dans la presse marnaise :

Envoi de Marcel WESTEEL

mercredi 11 novembre 2009

Le 11 novembre 1918 toujours...




Envoi de Marcel WESTEEL

mardi 10 novembre 2009

dimanche 8 novembre 2009

Conférence


Exposition et conférence à Piney (10)

Envoi de Eric BONVALOT


jeudi 5 novembre 2009

Sous-lieutenants Henri HERDUIN et Pierre MILLANT

Article paru dans Le Républicain Lorrain

mercredi 4 novembre 2009

Incivisme

Article paru dans le bulletin municipal de la ville de Charention (Val-de-Marne) :



Envoi de Eliane et Michel DHENNIN

lundi 2 novembre 2009

infos, Infos

Bonjour à tous,

Si votre sortie dominicale vous amène à Verdun, (7 et 8 novembre prochains), sachez que je serai présent au salon du livre d'histoire de Verdun.

N'hésitez pas à vous faire connaître car nous pourrons échanger des informations sur notre passion.

Rappelons nous ce que disait Saint-Augustin: "Il vaux mieux se perdre dans sa passion que de perdre sa passion".

JC Auriol.

vendredi 30 octobre 2009

Insertion sociale




Envoi de Eliane et Michel DHENNIN

mardi 27 octobre 2009

Informations








Envoi de Eliane et Michel DHENNIN


Nous y voilà...

Bonjour,

Nous avons la confirmation... Le Sarko national a décidé que le 11 novembre serait la fête de l'amitié franco-allemande....
Et pour cette "teuf" Angéla sera présente à l'Arc de Triomphe... Quid de la célébration nationale de l'anniversaire de l 'Armistice ?
Pendant ce temps un ministre demande que les gosses chantent la marseillaise à l'école, le même ministre qui se pose la question "être français c'est quoi" etc...
Tant que nous y sommes pourquoi les élèves ne chanteraient pas le matin à l'arrivée en classe "Sarko nous voila...".
Dans ma région les AC commencent à se mobiliser pour que la France puisse respecter cet anniversaire... Les poilus doivent se retourner dans leur tombe....

dimanche 25 octobre 2009

Un peu de baume au coeur

L'ossuaire de Douaumont va être rénové ainsi que la nécropole en vue du centenaire de 2014.




Deux aviateurs américains







Envoi de Marcel WESTEEL


vendredi 23 octobre 2009

Conférences

Deux de nos membres, Jean-Claude AURIOL et Bernard DEVEZ, participent prochainement à deux manifestations historiques, l'une dans le département de Haute-Garonne à Toulouse :




l'autre dans le département de l'Oise à Noyon :


lundi 19 octobre 2009

Conférence

Monsieur Julien SAPORI présentera une conférence sur le thème "Les troupes italiennes en France pendant la Première Guerre mondiale", tirée de son ouvrage paru chez ANOVI.

Dates prévues :
- le 11 novembre 2009 à Albert (Somme), voir : www.ville-albert.fr
- le 13 décembre 2009 à Soissons (Aisne), voir : www.sahs-soissons.org
- le 27 février 2010 à Epernay (Marne)
- le 11 mai 2010 pour la Société d'Histoire d'Auteuil-Passy à Paris

dimanche 18 octobre 2009

Allons y gaiement !!!!!

Bonjour à tous,

Une nouvelle qui me hérisse le poil...
En effet la " lettre de l'expansion " annonce que N. Sarkozy aurait décidé que le 11 novembre célébrera, non plus l' Armistice, mais la fête de l'amitié franco-allemande ?

Mais ou va-t-on !!!

Et puis on nous parle du devoir de mémoire... A mon avis dès l' Armistice les anciens poilus n'avaient pas encore dans l'idée de se réconcilier avec l'ancien ennemi.
Je veux bien que nous soyons réconciliés mais tout de même en arriver là...
Remarquer qu à écouter nos dirigeants on peut se demander ce qu'ils connaissent de l'histoire de la France...
Rappelons nous, entre autre, lors de l'organisation des cérémonies commémorative du débarquement, la Reine Mère est oubliée, l'histoire médiatique de la lettre de G. Mocquet, etc...

Amis soyons vigilents car je vois poindre à l'horizon, quelques surprises concernant les jours commémoratifs de notre histoire... mais que voulez vous à l'heure de la communication à outrance.... il faut démolir le passé pour créer des événements soi disant spectaculaires !!!
A bientôt.

samedi 17 octobre 2009

Vandalisme




Envoi de Eliane et Michel DHENNIN


vendredi 16 octobre 2009

Journée d'étude


mardi 13 octobre 2009

Un nouveau livre




Ed. Le Cherche Midi

ISBN : 978-2-7491-1441-5

281 pages

lundi 12 octobre 2009

Léonard LEYMARIE

Envoi de Monsieur Michel AGNOUX :






















Supplément au n° 191 de Lemouzi (3 e trimestre 2009)
SOUSCRIPTION : n° 192 bis de LEMOUZI Parution : décembre 2009
LÉONARD LEYMARIE (1880-1914)
UN ENFANT DE SEILHAC « FUSILLÉ POUR L’EXEMPLE »
Par Gilles QUINCY, maître en histoire,
et Michel AGNOUX, professeur honoraire au collège de Seilhac.
Préface de Robert JOUDOUX,
lauréat de l’Académie française, majoral du Félibrige.
Cet ouvrage retrace l’engrenage militaire et judiciaire qui a amené ce paysan
corrézien, originaire de Seilhac, à mourir, comme des centaines d’autres soldats
français, victime d’une répression aveugle, que le pouvoir politique d’alors a tolérée
sinon couverte.
Léonard LEYMARIE fut traduit devant le conseil de guerre de la 63e division
d’infanterie, sous le chef d’abandon de poste devant l’ennemi par « mutilation
volontaire ». Condamné à mort, il fut passé par les armes le 12 décembre 1914, à
Fontenoy (Aisne).
Il a fallu attendre, le 12 décembre 2008 pour qu’un hommage officiel fût rendu,
devant le monument aux morts de Seilhac, à ce soldat pourtant déclaré « Mort pour
la France » peu après son exécution.
SOMMAIRE
I. Léonard Leymarie, paysan soldat.
II. Fin août 1914 : la recherche de « boucs émissaires ».
III. Le contexte judiciaire.
IV. Le 305e R.I. dans les combats de l’Aisne.
V. Léonard Leymarie devant ses juges.
VI. Deux cas similaires à l’affaire Leymarie.
VII. Déclaré « Mort pour la France » à défaut d’avoir été réhabilité.
VIII. Une famille traumatisée.
IX. Les protagonistes de l’affaire Leymarie jamais inquiétés.
X. L’inscription du nom de Leymarie sur le monument aux morts de Seilhac en 2008.
XI. D’autres Corréziens « fusillés pour l’exemple ».
Documents annexes.
Un volume de 130 pages environ. Envoi franco en souscription : 15 € (18 € à la parution)
…_…..…………………………………………………………………………………………………….
BULLETIN DE SOUSCRIPTION AU n° 192 b i s de LEMOUZI
Je soussigné (nom, prénom, profession)……….…………………………………………..…………
Adresse complète (avec code postal) …………………..….…………………………………………
………………………………………………………………..……………………………………………
Déclare souscrire à la souscription à 15 € franco, Léonard Leymarie (1880-1914), un enfant de Seilhac « fusillé pour l’exemple », de Gilles Quincy et Michel Agnoux.
Chèque ci-joint, …… exemplaire(s) x 15 €. Total ……… €, à la SOCIÉTÉ HISTORIQUE ET RÉGIONALISTE DU BAS-LIMOUSIN. Banque postale Limoges 880-01 E.
Bulletin de souscription à expédier, avec le règlement, à Lemouzi, 13, place Municipale,19000 Tulle.




Je vous joins également l’intervention d’Alain Sautillet le vendredi 21 août à Port Fontenoy sur les lieux où Léonard Leymarie a été exécuté



Le 21/08/09
INAUGURATION PLAQUE POUR LE SOLDAT LEYMARIE
Aux membres de la famille de M LEYMARIE qui pour la lère fois venaient sur cette terre de Fontenoy, M le Sous-Préfet, M Alain VACHER vice président du Conseil général de Corrèze représentant le Président du CG François HOLLANDE, M le Maire de SEILLAC, M le Vice président du C Régional , Alain Reuter, M le Maire de Fontenoy, Mesdames Messieurs les élus, Conseillers généraux, maires, conseillers municipaux, M le Président de l’association 14/18 J Luc Pamart, , M Denis Rolland, historien, , Mesdames, Messieurs les représentants de la gendarmerie, des pompiers, des porte drapeaux , Mesdames, Messieurs
Je dois excuser M Y ves DAUDIGNY président du CG et JL Lanouilh vice président qui n’ont pu se joindre à nous, mais qui vous témoignent toute leur amitié.
Le 12 décembre 2008 une délégation du Conseil général de l’aisne se rendait à SEILLAC en Corrèze afin de rendre hommage au soldat LEYMARIE fusillé pour l’exemple et permettre ainsi avec la municipalité de SEILLAC que son nom apparaisse enfin sur le monument aux morts. C’était aussi pour nous une reconnaissance que nous devions à sa famille. Aujourd’hui la famille de Léonard LEYMARIE a souhaité pour la lère fois se rendre sur les lieux mêmes où un de ses siens a été exécuté, ici à Port Fontenoy)à quelques mètre de cet endroit, il repose au cimetière militaire d’AMBLENY aux côté de 11 233 soldats et porte cette inscription, mort pour la France le 123/12/1914
Yves Daudigny avait appuyé la démarche de la municipalité de Seillac en précisant que dans l’aisne 56 soldats avaient été fusillés pour l’exemple et indiquant aussi que c’était un acte de clairvoyance de la municipalité de Seillac d’inscrire le nom de Léonard Laymarie sur le monument aux morts de la commune où il était né
Qui était Léonard Leymarie. ? Quel crime a –t-il commis ?
Léonard Leymarie ést né le 4/01/ 1880N au hameau de Champeil, commune de Seillac ; Marié le 22/06/1911, il est père de 2 enfants André Louis âgé de 2ans et demi lorsque son Père est exécuté et Marie Louise qui n’a qu’un l an au moment de son exécution ; dans un silence impressionnant, il précisait : « quand chez moi, j’avais besoin d’argent, je prenais un mouton au hasard, pour aller le vendre à la foire. Ici on a voulu faire un exemple, et c’est moi qu’on a choisi. Mais mes camarades qui vont me tuer sauront un jour, et tout le monde saura, que j’étais innocent.

A Péronne

Exposition temporaire jusqu'au 13 décembre 2009 :

























Exposition temporaire jusqu'au 25 octobre 2009 :



















Envoi de Eliane et Michel DHENNIN








infos


L' ENCRIER du POILU sera représenté au Salon du Livre de Toulouse les 24 et 25 octobre prochains.
Sous l'égide de l' Académie des Jeux Ffloraux ce salon se tiendra dans les salons prestigieux de l' Hôtel d'Assézat (site classé).
Notre ami JC Auriol participera comme auteur mais aussi comme adhérent du Cercle Littéraire "les Gourmets de lettres".
Outre une exposition de photos de J. Bezy, le samedi les visiteurs pourront assister à un débat ayant pour thème: les grands conflits du XXeme siècle. Autour du professeur A. Bés, membre de l'Académie des Jeux Floraux débattront divers intervenants sur les 4 derniers grands conflits (grande Guerre, deuxième guerre mondiale, Indochine, Algérie).

Le programme (ci-dessus) cette année est alléchant et devrait attirer de nombreux visiteurs.
L'entrée est gratuite.

dimanche 11 octobre 2009

Un nouveau livre