Association pour le souvenir de la Grande Guerre 14-18

"Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l'oubli."
Henri AUCLAIR

AVERTISSEMENT A NOS AMIS VENANT SUR NOTRE BLOG POUR LA PREMIERE FOIS : En recherchant notre blog, vous avez peut-être "cliqué" sur un forum portant notre nom. Nous tenons à vous informer que notre association n'est plus concernée. Ce forum a été mis en place par des personnes qui ont essayé, dans le courant de l'année 2008, de nuire à notre association. N'étant pas les créateurs de ce site, il nous a donc été impossible de le faire disparaître d'Internet. Ces personnes n'ont pas eu la décence de retirer ce forum, malgré notre demande officialisée en juillet 2008. Ce forum est donc considéré comme "mort" par notre association. Lorsque l'on travaille à la recherche de la vérité historique, lorsque l'on essaie de maintenir la mémoire d'une génération sacrifiée, on ne peut évidemment plaire à tout le monde. Merci de votre compréhension, et nous vous souhaitons une bonne lecture.
Le bureau de L'Encrier du Poilu.

jeudi 21 janvier 2010

Injustice, injustice...

Tout à fait d'accord avec ton message... et moi même je me pose la question de savoir comment ces "auteurs" arrivent à obtenir une publication...
Ne m'a t'on pas dit qu'être dans les "bons papiers" d'une personne influente, en politique, en social et même avec un historien reconnu arrangeait les choses !!!
Et je ne parle pas de certains romanciers, cinéastes et producteurs de bandes dessinées qui ... sont dans la vérité. Tout dernièrement pour avoir dit à un de ces auteurs ce que je pensais de son recueil... j'ai eu droit à des paroles malveillantes... mais comme dit un proverbe arabe :
"On ne jette la pierre qu'aux arbres qui portent des fruits" !!!
Et enfin en parlant d'injustice il faut reconnaitre que nos anciens de 14-18 l'ont connue : par exemple des décorations distribuées souvent à ceux qui ne le méritaient pas, et je ne parle pas des prisonniers de guerre, pour qui la nation et même l'opinion publique n'ont pas été charitables.
JC Auriol.

Aucun commentaire: