Association pour le souvenir de la Grande Guerre 14-18

"Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l'oubli."
Henri AUCLAIR

AVERTISSEMENT A NOS AMIS VENANT SUR NOTRE BLOG POUR LA PREMIERE FOIS : En recherchant notre blog, vous avez peut-être "cliqué" sur un forum portant notre nom. Nous tenons à vous informer que notre association n'est plus concernée. Ce forum a été mis en place par des personnes qui ont essayé, dans le courant de l'année 2008, de nuire à notre association. N'étant pas les créateurs de ce site, il nous a donc été impossible de le faire disparaître d'Internet. Ces personnes n'ont pas eu la décence de retirer ce forum, malgré notre demande officialisée en juillet 2008. Ce forum est donc considéré comme "mort" par notre association. Lorsque l'on travaille à la recherche de la vérité historique, lorsque l'on essaie de maintenir la mémoire d'une génération sacrifiée, on ne peut évidemment plaire à tout le monde. Merci de votre compréhension, et nous vous souhaitons une bonne lecture.
Le bureau de L'Encrier du Poilu.

mercredi 28 juillet 2010

Verdun vu en vélo



A partir de dimanche je vais participer à la semaine fédérale de cyclotourisme qui doit rassembler plus de 10 000 cyclos à Verdun et la région.
Quel rapport avec le souvenir me direz vous ? Et bien il me semble que c'est un moyen, entre autres, de se souvenir.
Le souvenir, à mon sens, peut revêtir plusieurs formes: les visites de monuments, de sites, de lieux célèbres, de cimetières.... mais le souvenir cela peut être aussi la conservation de documents, d'objets ou de représentations militaires. Par le passé qui n'a pas collectionné les soldats de plomb, qui n'a pas"astiqué" les douilles d'obus plus ou moins ciselées...
Donc je pense que cette concentration va surement révéler à plus d'un adepte du vélo, des lieux, des sites méconnus. Les circuits journaliers ont été organisés de façon à pouvoir visiter les forts, le Mémorial ou l'Ossuaire de Douaumont, l'Argonne. Mais également le nord et le sud de la Meuse, par exemple Les Eparges, St-Mihiel, Triaucourt, Monmédy, etc... Car le cyclotourisme ce n'est pas le vélo à 40 kilomètres heures !!!
Et puis certains feront connaissance avec moi et peut-être que je pourrais leur donner envie d'en connaître un peu plus sur la célèbre et terrible bataille... surtout que l'âge des participants est avancé donc plus sensible au souvenir...
Ah oui je dois dire qu'il y aura de très nombreux allemands... et que (pour celles et ceux qui la connaissent) notre amie Sandra viendra nous rejoindre.
Bien entendu je ne manquerai pas de vous donner un compte rendu de mon expédition.
JC Auriol.

Aucun commentaire: