Association pour le souvenir de la Grande Guerre 14-18

"Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l'oubli."
Henri AUCLAIR

AVERTISSEMENT A NOS AMIS VENANT SUR NOTRE BLOG POUR LA PREMIERE FOIS : En recherchant notre blog, vous avez peut-être "cliqué" sur un forum portant notre nom. Nous tenons à vous informer que notre association n'est plus concernée. Ce forum a été mis en place par des personnes qui ont essayé, dans le courant de l'année 2008, de nuire à notre association. N'étant pas les créateurs de ce site, il nous a donc été impossible de le faire disparaître d'Internet. Ces personnes n'ont pas eu la décence de retirer ce forum, malgré notre demande officialisée en juillet 2008. Ce forum est donc considéré comme "mort" par notre association. Lorsque l'on travaille à la recherche de la vérité historique, lorsque l'on essaie de maintenir la mémoire d'une génération sacrifiée, on ne peut évidemment plaire à tout le monde. Merci de votre compréhension, et nous vous souhaitons une bonne lecture.
Le bureau de L'Encrier du Poilu.

jeudi 10 septembre 2009

A Condé ce fut fort !!!






Bonjour chers amis lecteurs,

Oui j'ai osé ce jeu de mot... Car cette journée fut une des plus belles que j'ai connu... cette année et cela sans rire...
Le samedi nous installâmes la salle . Chacun mis la main à la tâche, et l'arrivée de Bruno et Sylvie nous apporta, en somme, outre de la main d'oeuvre supplémentaire des rires et une bonne humeur qui ne furent pas négligeables... A midi un repas à l'ancienne vite mis en place nous a démontré encore une fois l'organisation du couple Pereur. Le tout arrosé d'un café (certain ont dit "à la polonaise") de notre hôtesse Dorotha...
L'après midi nous permit d'achever l'installation de mes livres, ceux de l' Encrier, un petit vide bibliothèque, une mini bourse militaria, et enfin de notre illustre peintre Pascal Boillet qui nous régala de ses travaux d'illustration.
Un dîner et une bonne nuit dans un hôtel de Soissons nous permit de bien récupérer...
Le matin à l'aube les troupes étant fraîches, nous investissons le fort...
Quelques adhérents de notre Encrier sont venus nous apporter leur encouragement et puis tout au long du jour, les rencontres, les discussions, ... et les ventes importantes pour tout le monde.
A ce sujet nous avons pu apprécier la technique de nos amis Bruno et Sylvie qui avec humour ont réussi des affaires ...
La conférence même si elle s'est déroulée devant un public moyen en nombre, m'a valu de chauds applaudissements à la fin, sans parler des félicitations et des contacts des assistants.
Un apéritif nous a rassemblé avec tous les exposants par ailleurs très sympathiques (même ceux de la bourse militaria) et nous avons regagné nos foyers en nous promettant de nous retrouver l'an prochain.
En conclusion je dois avouer que l'organisation d'une telle journée n'est pas facile mais nous avons pu voir qu'avec l'envie de bien faire d' Alain et des membres du fort ce fut une journée du souvenir ( car c'était là le but de cette manifestation) réussie. Puisse d'autres associations prendre exemple sur cette journée pour organiser des activités plus conviviales où le souvenir soit présent, sans politique, sans alcool, et autres choses qui n'ont pas leur place dans ce genre de manifestation.
Merci aux organisateurs, au couple Pereur, et à toutes celles et ceux qui par leur entraide ont poursuivi l'idéal de nos anciens, la fraternité et la camaraderie.
JC Auriol

Aucun commentaire: