Association pour le souvenir de la Grande Guerre 14-18

"Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l'oubli."
Henri AUCLAIR

AVERTISSEMENT A NOS AMIS VENANT SUR NOTRE BLOG POUR LA PREMIERE FOIS : En recherchant notre blog, vous avez peut-être "cliqué" sur un forum portant notre nom. Nous tenons à vous informer que notre association n'est plus concernée. Ce forum a été mis en place par des personnes qui ont essayé, dans le courant de l'année 2008, de nuire à notre association. N'étant pas les créateurs de ce site, il nous a donc été impossible de le faire disparaître d'Internet. Ces personnes n'ont pas eu la décence de retirer ce forum, malgré notre demande officialisée en juillet 2008. Ce forum est donc considéré comme "mort" par notre association. Lorsque l'on travaille à la recherche de la vérité historique, lorsque l'on essaie de maintenir la mémoire d'une génération sacrifiée, on ne peut évidemment plaire à tout le monde. Merci de votre compréhension, et nous vous souhaitons une bonne lecture.
Le bureau de L'Encrier du Poilu.

mercredi 16 mai 2012

LES CONFERENCES.....


Dimanche dernier la conférence au cours du salon du livre de Négrepelisse a connu un vif succès.

Pour éviter de proposer toujours le même thème, cette fois j'ai innové... En effet j'ai créé un sujet novateur, c'est-à-dire que j'ai développé une nouvelle façon de parler de cette guerre qui nous est chère.
Mon propos porta sur les novations nées de la Grande Guerre et elles sont fort nombreuses... J'ai eu l'idée de développer ce sujet, suite à une remarque d'une dame qui, à la lecture du programme lors d'une dernière conférence, s'est écriée: "Ah non je ne viendrais pas, la guerre il y en a marre !!".

Et dimanche mon récit a plu, au-delà de mes espérances. Le sujet a permis au tout public de comprendre que la guerre ce n'est pas que les combats, les poilus et la tactique militaire. Bien entendu je continuerai à proposer les autres thèmes de conférence.

A ce sujet un de mes exposés à Sedan a été publié, tenu devant un amphithéâtre copieusement garni... Il portait sur le "Bagne de Sedan", véritable camp de représailles où périrent plus de 4 000 déportés civils... pour un peu plus de 5 200 entrants !!!

Je reste à la disposition de chacun pour la réalisation de telles rencontres et d'expositions sur le thème de la vie quotidienne durant la Grande Guerre, le tout sous l'enseigne de l'Encrier du Poilu....
JC Auriol.

Aucun commentaire: