Association pour le souvenir de la Grande Guerre 14-18

"Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l'oubli."
Henri AUCLAIR

AVERTISSEMENT A NOS AMIS VENANT SUR NOTRE BLOG POUR LA PREMIERE FOIS : En recherchant notre blog, vous avez peut-être "cliqué" sur un forum portant notre nom. Nous tenons à vous informer que notre association n'est plus concernée. Ce forum a été mis en place par des personnes qui ont essayé, dans le courant de l'année 2008, de nuire à notre association. N'étant pas les créateurs de ce site, il nous a donc été impossible de le faire disparaître d'Internet. Ces personnes n'ont pas eu la décence de retirer ce forum, malgré notre demande officialisée en juillet 2008. Ce forum est donc considéré comme "mort" par notre association. Lorsque l'on travaille à la recherche de la vérité historique, lorsque l'on essaie de maintenir la mémoire d'une génération sacrifiée, on ne peut évidemment plaire à tout le monde. Merci de votre compréhension, et nous vous souhaitons une bonne lecture.
Le bureau de L'Encrier du Poilu.

vendredi 2 décembre 2011

Un homme pour qui la mémoire est importante

Notre ami, Eric BONVALOT, s'investit pleinement afin de maintenir la mémoire de notre histoire.
Il est le responsable local du Souvenir Français dans son canton, et visite les établissements scolaires de sa région afin de faire découvrir la Première Guerre mondiale aux jeunes générations.

Article paru dans le journal "L'est-éclair" du lundi 10 octobre 2011 :

" Souvenir français : le comité local s'organise

Le Souvenir français projette de recenser les tombes de soldats morts pour la France


Lusigny-sur-Barse- L'association, lors d'une assemblée, a choisi pour son comité local de retenir le nom de comité du Souvenir français des Grands Lacs qui œuvrera sur les cantons de Lusigny-sur-Barse et Piney.
Chaque année, le Souvenir français organise, dans un certain nombre de cimetières, une quête nationale permettant de récolter les fonds nécessaires à l'entretien des tombes des soldats morts pour la France.
Une quête sera organisée sur le secteur de Lusigny notamment en contactant les commerçants mais aussi en procédant à du porte-à-porte. Celle-ci sera assurée par Mme et M.Trutat.
Pour le secteur de Piney, une quête aura lieu au cimetière de Piney le dimanche 30 octobre de 14 h à 17 h et le mardi 1er novembre de 10 h à 12 h 30.
Dans ce secteur, elle sera assurée par M.Louis Marie Brunat et Éric Bonvalot.
Les maires des communes concernées seront informés.
Recensement des tombes des soldats
Il n'existe pas actuellement de documents permettant de savoir combien de tombes de soldats morts pour la France sont encore présentes dans les cimetières des communes du secteur.
Il est donc proposé d'élaborer un questionnaire qui sera envoyé à toutes les mairies afin d'établir un recensement exhaustif de ce nombre de tombes, de leur état et les modalités d'entretien. Celui-ci sera arrêté lors d'une prochaine réunion.
La prochaine réunion aura lieu le mercredi 2 novembre à 18 h. Le lieu sera communiqué ultérieurement. "


Article paru dans le journal "L'est-éclair" du mardi 8 novembre 2011 :


" Le devoir de mémoire transmis aux enfants


Piney- Dernièrement, à l'école primaire Les Cordiers, Éric Bonvalot, membre du Souvenir français et conseiller municipal, a tenu une conférence afin de sensibiliser les enfants au devoir de mémoire.

L'objectif de cette intervention était de transmettre la mémoire de ceux et celles qui sont morts pour la France ou qui l'ont honorée par de belles actions, notamment en entretenant leurs tombes ainsi que les monuments élevés à leur gloire tant en France qu'à l'étranger.

Les enfants ont été émus à l'écoute des récits de M. Bonvalot.

Le Souvenir français est une association distincte des associations d'anciens combattants, qui participe à la sauvegarde du souvenir des aïeux qui ont sacrifié leur vie pour la liberté de leurs successeurs.

Cette association entretient et rénove les tombes, stèles et monuments commémoratifs et organise des visites scolaires sur les lieux de mémoire. "





Enfin, Eric BONVALOT sait prendre position lorsqu'il croise ces pseudo-historiens qui veulent changer l'histoire et la politiser par la même occasion.



Aucun commentaire: