Association pour le souvenir de la Grande Guerre 14-18

"Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l'oubli."
Henri AUCLAIR

AVERTISSEMENT A NOS AMIS VENANT SUR NOTRE BLOG POUR LA PREMIERE FOIS : En recherchant notre blog, vous avez peut-être "cliqué" sur un forum portant notre nom. Nous tenons à vous informer que notre association n'est plus concernée. Ce forum a été mis en place par des personnes qui ont essayé, dans le courant de l'année 2008, de nuire à notre association. N'étant pas les créateurs de ce site, il nous a donc été impossible de le faire disparaître d'Internet. Ces personnes n'ont pas eu la décence de retirer ce forum, malgré notre demande officialisée en juillet 2008. Ce forum est donc considéré comme "mort" par notre association. Lorsque l'on travaille à la recherche de la vérité historique, lorsque l'on essaie de maintenir la mémoire d'une génération sacrifiée, on ne peut évidemment plaire à tout le monde. Merci de votre compréhension, et nous vous souhaitons une bonne lecture.
Le bureau de L'Encrier du Poilu.

mardi 24 août 2010

Journée du livre de Suippes

Ci-dessous vous trouverez le détail de la journée prévue le 23 octobre 2010.

Toute la journée :

- Vente de livres par un libraire local.
- Foire aux livres présentés par les auteurs.
- Exposition au Centre d'interprétation Marne 14-18 : "Les enfants pendant la grande guerre".

Matin :

- 10h : conférence de J.C Auriol, sur la vie à l'arrière durant la guerre de 14-18.
- 10-12 h : atelier de Slam.
- dédicaces des auteurs présents.

Déjeuner à la roulante.

Après-midi :

- 14 h : conférence d'A. Loez sur : le refus de la guerre.
- 15h 30 : table ronde sur la littérature jeunesse14-18, par Maria Llosa et Catherine Cuenca.
- 17 h : participation et présentation des classes participantes au jeu concours. Remise des prix.
- 18h 30 : clôture de la journée.

Je pense que cette journée devrait permettre à chacun de nouer de nouveaux contacts.

Pour tout renseignement : jeanauriol@wanadoo.fr

JC Auriol.

Aucun commentaire: