Association pour le souvenir de la Grande Guerre 14-18

"Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l'oubli."
Henri AUCLAIR

AVERTISSEMENT A NOS AMIS VENANT SUR NOTRE BLOG POUR LA PREMIERE FOIS : En recherchant notre blog, vous avez peut-être "cliqué" sur un forum portant notre nom. Nous tenons à vous informer que notre association n'est plus concernée. Ce forum a été mis en place par des personnes qui ont essayé, dans le courant de l'année 2008, de nuire à notre association. N'étant pas les créateurs de ce site, il nous a donc été impossible de le faire disparaître d'Internet. Ces personnes n'ont pas eu la décence de retirer ce forum, malgré notre demande officialisée en juillet 2008. Ce forum est donc considéré comme "mort" par notre association. Lorsque l'on travaille à la recherche de la vérité historique, lorsque l'on essaie de maintenir la mémoire d'une génération sacrifiée, on ne peut évidemment plaire à tout le monde. Merci de votre compréhension, et nous vous souhaitons une bonne lecture.
Le bureau de L'Encrier du Poilu.

dimanche 23 février 2014

Un raté de plus...


Tout d'abord, je tiens à préciser que je respecte énormément la mémoire des 2 Françaises et des 2 Français qui feront leur entrée au Panthéon. J'ai toujours admiré la Résistance et ses martyrs, ma famille ayant elle-même participé à certaines actions dans le centre de la France, mais il était de bon ton de ne pas en parler et de rester modeste face aux sacrifices de certains.

Toutefois, je rappelle qu'en 2014 nous célébrons le Centenaire d'un génocide européen et ne pas tenir compte de cet événement au moment d'ouvrir les portes du Panthéon à nos compatriotes méritants, est véritablement un scandale et une faute historique.

Une fois de plus, les Poilus auront été oubliés et sacrifiés, pour laisser la place à la démagogie et à la politique. Il est vrai qu'ils ne sont plus là pour crier leur colère. Les dirigeants de la France traversent vraiment une bien mauvaise période, à moins que leur conception de la mémoire ne soit pas la même que la nôtre.

J'ai honte pour ces bonshommes qu'on appelait les Poilus.

Espérons que, pour le 11 novembre 2014, ils en tiennent compte et que Maurice Genevoix rejoigne enfin la place qu'il mérite. 

Alain Pereur

Aucun commentaire: