Association pour le souvenir de la Grande Guerre 14-18

"Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l'oubli."
Henri AUCLAIR

AVERTISSEMENT A NOS AMIS VENANT SUR NOTRE BLOG POUR LA PREMIERE FOIS : En recherchant notre blog, vous avez peut-être "cliqué" sur un forum portant notre nom. Nous tenons à vous informer que notre association n'est plus concernée. Ce forum a été mis en place par des personnes qui ont essayé, dans le courant de l'année 2008, de nuire à notre association. N'étant pas les créateurs de ce site, il nous a donc été impossible de le faire disparaître d'Internet. Ces personnes n'ont pas eu la décence de retirer ce forum, malgré notre demande officialisée en juillet 2008. Ce forum est donc considéré comme "mort" par notre association. Lorsque l'on travaille à la recherche de la vérité historique, lorsque l'on essaie de maintenir la mémoire d'une génération sacrifiée, on ne peut évidemment plaire à tout le monde. Merci de votre compréhension, et nous vous souhaitons une bonne lecture.
Le bureau de L'Encrier du Poilu.

lundi 26 novembre 2012

Du bon et du moins bon

Je rentre du salon du livre de Cabestany... où, comme de plus en plus lors des animations autour du livre, la fréquentation est en baisse et donc les ventes s'amenuisent... Surtout que le thème de ces journées concernait "les héros"...
De nombreux éditeurs de BD étaient présents et les familles nombreuses à emmener les enfants d'où un bruit incessant, des gosses qui crient, qui courent au travers des stands, etc...
Par contre la table ronde à laquelle je participais (Héros d'hier et d'aujourd'hui) a été suivie par un nombreux public intéressé. Un des intervenants est professeur de l'académie de Montpellier avec comme spécialité l'histoire contemporaine. Il a été excellent tant dans sa présentation qu'à mon égard... ce qui est très rare.
D'ailleurs, à la fin, il a pris mes coordonnées et avec Danielle nous lui avons dit qu'il nous avait réconciliés avec les historiens académiques comme lui. Il a avoué qu'il n'aimait pas certains historiens de la Grande Guerre...
Il n'a pas manqué de venir nous saluer au stand avant son départ. En un mot et je rejoins Alain, si tous les historiens académiques étaient ainsi nous pourrions faire avancer l'Histoire...
JC Auriol. 

Les conférenciers
A côté de JC Auriol (à droite), le professeur d'histoire de l'académie de Montpellier

Aucun commentaire: